Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte

Allergie au pollen ou pollinose

Publié le : 28/03/2020 16:00:22
Catégories : Accueil du blogue HandiKa , Santé, bien être, et la Silver économie

Il s'agit d'une allergie provoquée par le pollen des arbres, arbustes, plantes en suspension.

En effet, certains arbres, comme par exemple : le cyprès, le thuya, le platane, l'olivier, le bouleau, l'aulne, le frêne, le chêne, le noisetier, le châtaignier, le saule, certains graminées (dactyles, céréales, l'ivraie, la phléole des prés ou le pâturin) et d'autres herbacées (l'ambroisie, l'oseille) causent des allergies au pollen.

Le pollen est un ensemble de protéines et l'élément reproducteur produit par les organes mâles des plantes. Avec le réchauffement climatique et la pollution, les arbres et les plantes fabriquent plus de pollen. La durée de pollinisation s'est également étendue.

En France, les allergies respiratoires affectent 15-20% des individus de 15 à 70 ans. Le nombre de personnes touchées augmente chaque année depuis les années 1970. Il y a d'ailleurs un pic de déclenchement des allergies après la puberté.

Selon la saison, certains pollens sont plus virulents : de janvier à mai correspond à une importante dissémination des pollens des arbres, de mai à juillet il s'agit davantage des pollens des graminées, et de juillet à octobre, d'autres types d'herbacées ;

Le réseau national de surveillance aérobiologique, classe les pollens de 0 à 5 ; selon leur degré allergénique. Parmi la variété d'arbres présents en France, les pollens de bouleau et de cyprès sont les plus allergéniques, suivi des pollens d'aulne et de frêne. Le degré allergisant peut être aggravé par la pollution atmosphérique.

Les symptômes de l'allergie au pollen et leurs sévérités dépendent du degré allergénicité du pollen et la sensibilité immunologique de chaque individu. L'allergie se présente, en général sous la forme d'une rhinite allergique qui se caractérise par un écoulement nasal, une série d'éternuement, nez et gorge qui grattent.

La rhinite allergique allergique peut s'accompagner d'une conjonctivite allergique (inflammation de la membrane conjonctivite de l'oeil), les yeux deviennent rouges, larmoyants et démangent. La présence d'une toux, ou de sifflements bronchiques peut indiquer un asthme sous-jacent aux symptômes allergiques. L'absence d'un traitement d'une allergie respiratoire est un facteur d'installation d'un asthme allergique.

Les facteurs aggravants de l'allergie au pollen ou pollinose :

  • les conditions climatiques;

  • la région;

  • la végétalisation des villes avec les mêmes espèces végétales;

  • la pollution;

  • le réchauffement climatique;

Il est possible de limiter les symptômes de l'allergie au pollen par des traitements tels que les antihistaminiques oraux, des sprays nasaux, des collyres.

Des traitements de désensibilisation ou immunothérapie existent pour réduire les symptômes et la gêne ressentie par les personnes allergiques. Des tests cutanés permettront à l'allergologue de déterminer les pollens qui causent l'allergie.

Partager ce contenu