Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte

Nouveaux produits

Comment rendre un ERP plus accessible ?

Publié le : 18/07/2019 14:01:34
Catégories : Accès au logement pour les PMR , Accueil du blogue HandiKa , Droits et emploi des PMR

La signalétique sonore : la balise sonore

La classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF) codifie et précise les principales formes d'atteintes visuelles, que celles-ci soient provoquées par une déficience visuelle de l'un ou des deux yeux, une déficience du champ visuel, une atteinte des structures annexes de la fonction visuelle ou par une lésion cérébrale générant des troubles neuro-visuels. 

La déficience visuelle s'apprécie après correction. Le guide barème annexé au décret 93-1216 du 4/11/1993, précise que sont considérées comme aveugle les personnes dont la vision centrale est nulle ou inférieure à 1/20° de la normale, les personnes malvoyantes sont celles dont la vision est au plus égale à 1/10° de la normale.

Les personnes aveugles ou malvoyantes (PAM) se déplacent à l'aide d'une canne, au touché par le pied, à l'aide d'un chien guide d'aveugle, à l'aide d'un accompagnateur humain.

Les PAM seraient 1,7 million en France (les aveugles seraient au nombre de 65 000 personnes, les malvoyants profonds environ 207 000 personnes et les malvoyants moyens 1,43 million).

Les différents types de handicap visuel : 

  • la cécité;
  • l'atteinte de la vision centrale;
  • l'atteinte de la vision périphérique;
  • la vision floue;
  • les atteintes visuelles d'origine cérébrales consécutives à un traumatisme ou à une lésion cérébrale;
  • la malvoyance (la myopie, le daltonisme, la diplopie).
Le handicap visuel emporte plusieurs incapacités et difficultés courantes

  • pouvoir reconnaître sans se tromper des personnes dans la rue ou dans son environnement social ou professionnel;
  • voir de loin, lire distinctement les caractères et reconnaître les formes;
  • lire en vision fine, savoir distinguer les détails et les petits caractères;
  • déchiffrer la signalisation (les messages, les panneaux,..);
  • se repérer dans l'espace;
  • s'orienter;
  • se déplacer.
La balise sonore vise à amoindrir l'état de handicap visuel.

Qu'est-ce qu'une balise sonore ?


L'utilisateur déclenche la balise sonore grâce à une télécommande universelle pourvue d'un émetteur. La balise reçoit le signal et diffuse via son haut parleur un message pré-enregistré. L'utilisateur s'oriente alors vers la source sonore. 

En écoutant le message, il identifie le lieu et dispose alors des informations nécessaires pour se diriger.

Les personnes illettrés, les personnes âgées, ou les personnes déficientes mentales sont susceptibles d'un intérêt dans l'utilisation de la balise sonore. 

En effet, elle apporte une compréhension simplifiée des informations données de façon visuelle permanente.

La balise sonore a pour objectifs d'améliorer l'autonomie des personnes déficientes visuelles en leur permettant d'identifier via des informations orales :  un lieu (un bâtiment, d'en repérer l'entrée), de s'orienter et de recevoir des informations permanentes destinées au public.

La balise sonore a pour objet

  • l'aide au repérage et à l'orientation;
  • l'aide au repérage dans les espaces urbains ouverts;
  • l'aide à la traversée piétonne;
  • l'aide à la sécurisation des transports;
  • l'aide au cheminement en zone de travaux ou d'aménagement;
  • les technologies de l'information et de la communication (déclenchement de la balise avec un smartphone, la balise virtuelle).


A ce jour, 40 000 balises sonores sont installées dans des ERP.

La signalétique visuelle

La signalétique visuelle peut prendre la forme suivante, d'enseignes, des plaques de porte, d'afficheur dynamique, etc...

La signalétique tactile 

Elle peut être tactile  (détectable à la main avec des caractères en relief positif et le braille, ou pododactile (ensemble de dispositifs détectables au pied ou à la canne, ils servent à signaler un danger, comme une bande guidage, ou une bande d'éveil de vigilance).

Partager ce contenu