Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte

L'accès au logement, un droit universel ?

Publié le : 17/07/2019 20:34:54
Catégories : Accès au logement pour les PMR

En France, c'est près de 4 millions de personnes qui sont mal logées, dont 2,09 millions sont privées de confort, et 934 000 en situation de surpeuplement accentué, et 143 000 personnes sont sans domicile.

L'accès et le maintien dans un logement adapté et accessible est la "pierre angulaire" afin que la personne à mobilité réduite puisse devenir autonome et indépendante dans sa vie pratique.
Le logement se révèle alors un formidable outil d'inclusion dans l'ensemble de la société pour une personne handicapée, en effet celle-ci est intégrée dans un ensemble foncier plus diversifiée en terme de population sociale, ce qui évite les cas d'isolement, de cloisonnement, qui peuvent même aboutir à des phénomènes de ségrégation géographique, en regroupant dans un même ensemble immobilier que des PMR.

Les promoteurs, les bailleurs privés, les bailleurs publics (HLM), et les collectivités locales font des efforts conséquents pour améliorer leur offre d'habitation adaptée, notamment dans l'immobilier neuf, qui reste malheureusement encore insuffisante.

Le logement doit s'adapter au phase de la vie et prendre une une configuration adaptable aux habitants qui l'occupent au moment présent ou qui l'occuperont à l'avenir (modularité du logement au cours du vieillissement et à la perte des capacités motrices ou cognitives progressives, cas par exemple d'une évolution des pathologies de la maladie d'Alzheimer) ou d'emménagement des parents chez leurs enfants suite à un handicap - pièce supplémentaire modulaire en rez-de-chaussée à prévoir.

Partager ce contenu