Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte

Nouveaux produits

La Silver économie, la Happytech et le handicap

Publié le : 18/07/2019 10:44:55
Catégories : Santé, bien être, et la Silver économie

La "Silver économie" ou "Silver economy" pour le terme anglo-saxon recouvre l'ensemble d'activités liées à la prise en charge des seniors et du bien-vieillir.  Les secteurs économiques suivants sont directement impactés par l'essor de la Silver économie.

  • les loisirs;
  • de la santé, l'alimentation;
  • le self-monitoring, et les visites médicales en ligne;
  • le logement dont les maisons de retraite et les EHPAD, l'urbanismelf;
  • du sport;
  • de l'aide à domicile;
  • les services à la personne;
  • la prise en charge de la dépendance;
  • de l'assistance téléphonique;
  • les transports et la mobilité;

La consommation des personnes âgées constitue une proportion très conséquentes des dépenses globales sur cinq principaux postes (57% des dépenses de santé sont le fait des personnes de plus de 60 ans, l'alimentation (53)%, les autres biens et services dont l'assurance et les services et soins personnels (51%), l'équipement du foyer (50%) et les loisirs (49%).


L'innovation est au coeur de la Silver économie avec des avancées techniques dans le domaine de la médecine, telles que

  • l'exosquelette;
  • les médicaments connectés;
  • de l'encre biologique pour imprimer de la peau et des organes en 3D;
  • les prothèses et implants bioniques;
  • les objets connectés (une montre bracelet, une montre pendentif, un médaillon) utilisés aussi pour la téléassistance des personnes seules, aux personnes âgées ou en situation de handicap.
Elle connaît une croissance importante du fait du phénomène mondial de vieillissement de la population dans les pays développés, comme en Europe dont l'Allemagne, ou en Asie (Japon, Corée du Sud, Singapour), ou en Floride (USA).

Nous vivons une transition démographique sans précédent qui conjugue allongement de la vie, la croissance du nombre de seniors, et changement dans les manières de vivre la séniorité.

En France, les retraités sont 16 millions en 2015, en progression de 1%, la pension moyenne d'un retraité est de 1388 euros brut/mois en 2014.

En effet, pour faire face aux nouveaux besoins en matière de services et de produits, la Silver économie est aujourd'hui très innovante, avec des efforts accruent en matière de recherche et développement dans des domaines d'avenir, comme la télémédecine, la neurochirurgie, la neuroscience, la biomédecine, la robotique (robots de compagnie, robots domestiques, robots chirurgicaux), et rejoint en certains aspects des besoins liés au handicap (perte d'acuité visuelle, difficultés motrices, perte d'autonomie, maladies liées aux capacités cognitives dont la maladie de Parkinson, ou la maladie d'Alzheimer par exemple, etc...).

La maladie neurodégénérative de Parkinson atteint 160 000 personnes en France, il y a environ 25 000 nouveaux cas par an. C'est la deuxième maladie neurologique la plus fréquente après la maladie d'Alzheimer, elle se caractérise par des symptômes moteurs (dyskinésies, fluctuations, chutes) et non moteurs (déclin cognitif, hallucinations, démence).  


En 2030, le nombre de patients parkinsoniens aura augmenté de 56% par rapport à 2015. Le traitement de cette maladie consiste à supplémenter en dopamine l'organisme. L'amélioration fonctionnelle sous traitement peur durer plusieurs années. Elle varie suivant les malades de 5 à 7 ans en moyenne, et peut atteindre une dizaine d'années dans certains cas. 

Au terme de cette période, des complications motrices apparaissent progressivement, comme des tremblements, de l'akinésie, et de l'hypertonie. 

La recherche sur la maladie de Parkinson progresse avec un nouveau traitement prometteur consistant à injecter aux patients des anticorps chargé de détruire les dépôts anormaux de protéines dans le cerveau. C'est le traitement par immunothérapie.

La Silver économie impacte directement le marché du travail, en effet certains métiers du domaine de la santé sont en tension aujourd'hui, nous pouvons citer par exemple les fonctions de :


  • Infirmier diplômé d'Etat - IDE
  • Infirmier diplômé d'Etat coordinateur - IDEC
  • Aide soignant -AS
  • Les services à la personne dont les auxiliaires de vie : l'aide ménagère, (le ménage, le repassage, la lessive), l'aide aux repas (les courses, une aide à la préparation des repas, une aide à la prise des repas), un accompagnement (un accompagnement aux courses, pour une promenade, pour des sorties culturelles), l'aide à l'autonomie (une aide au lever et au coucher, une aide à la toilette, la garde de nuit), l'assistance administrative (la gestion du courrier, le classement de documents, les démarches administratives), etc...


L'objectif poursuivi par l'ensemble de ces services est de faire face à l'augmentation de plus en plus importante des besoins en matière de maintien à domicile le plus longtemps possible des personnes malades. 


Les innovations technologiques contribuent à la sécurisation des lieux de vie (vidéosurveillance, domotique, self monitoring, visites médicales en ligne,...).

Cependant lorsque la dépendance ou la santé a atteint un certain stade de dégradation, des alternatives existent pour la poursuite de la prise en charge des personnes âgées ou handicapées dans des conditions de soins plus adaptées à leur état de santé.

Ils s'avèrent aussi très utiles en cas de perte de mobilité temporaire, en cas de retour d'une hospitalisation,  ou pour un accompagnement en vacances.

Les dépenses de services à la personne sont déductibles à hauteur de 50% de votre impôt sur le revenu, ou vous feront bénéficier d'un crédit d'impôt, si le montant de réduction d'impôt dépasse celui de votre impôt.

Des aides financières peuvent être obtenues comme par exemple


  • l'Allocation Personnalisée d'Autonomie - APA
  • la Prestation de Compensation du Handicap - PCH
  • l'assurance maladie (dans certains cas)

La santé est le coeur de la Silver économie. Elle englobe aussi d'autres problématiques telles que :

  • la préservation du capital santé;
  • l'activité des seniors;
  • les revenus et le patrimoine;
  • les relations sociales et la lutte contre l'isolement;
  • le soutien aux aidants;
  • les lieux de vie;
  • la mobilité;
  • la participation citoyenne;
  • la fin de vie.

Ainsi, il existe trois catégories qui peuvent être distinguées selon leur niveau d'autonomie :

  • les retraités "actifs", autonomes et indépendants;
  • les personnes fragiles, qui présentent des limitations fonctionnelles et une baisse des capacités d'adaptation ou d'anticipation;
  • les personnes dépendantes (1,17 million en 2012)  qui ont besoin d'être aidées pour l'accomplissement des actes essentiels de la vie courante.

Partager ce contenu